Voraces gastéropodes

Par · 15 juin 2012

Avec le temps humide de ce mois de juin, les limaces sont à la fête… Comment se débarrasser de ces gourmandes ou limiter leurs dégâts ?

C’est la conversation qui est chaque année, sur les lèvres de tous les jardiniers, et en particulier cette année-ci, avec le temps humide qui fait la joie des limaces et escargots. Avant de découvrir comment venir à bout de ces gastéropodes, il faut connaître leur comportement… Les limaces et escargots rampent sur le ventre grâce à leur pied épais et musclé. Ils ne peuvent vivre que dans une atmosphère humide, pour protéger leur corps couvert de mucus du dessèchement. La présence d’un film d’eau sur la terre ou la végétation facilite leurs déplacements : c’est pour cela que limaces et escargots sont plus actifs lorsqu’il a plu ou dans l’humidité de la nuit. Sachez aussi que les limaces attaquent les tissus végétaux tendres ou affaiblis… C’est pour ça qu’elles sont si friandes de vos jeunes pousses !

Comment gérer leur présence ?

C’est l’éternelle question, et pour une fois, j’ai trouvé une réponse qui sortait un peu des sentiers battus ! Sur le blog monpotager.net, Sylvie Francotte propose d’apprendre à cohabiter avec les limaces, plutôt que de s’en faire des cheveux blancs… Elle donne pour cela dix trucs, parmi lesquels : éviter de semer trop tôt dans l’année, protéger physiquement les plantes repiquées avec des collerettes anti-limaces, des bouteilles de plastique, ou des rouleaux de papier WC autour des haricots, planter un peu partout au potager de l’ail, des oignons, de la ciboulette et du fenouil dont l’odeur est répulsive pour les limaces et escargots. Sylvie propose aussi quelques trucs encore moins connus, et par exemple de nourrir les limaces en jetant les plantes arrachées sur le sol du potager : en effet, les limaces préfèrent les plantes en cours de décomposition aux plantes vivantes ! Je ne vous donne pas ici tous les trucs, éprouvés, de Sylvie, mais allez jeter un oeil sur son blog, ça vaut le déplacement, vos salades vous remercieront!-)

Vous n’avez pas parlé des fameux pièges à bière, est-ce qu’ils sont efficaces ?

Sylvie comme beaucoup de jardiniers s’en est rendu compte : les pièges à bière attirent bien les limaces, mais elle n’en extermine qu’une petite proportion… Les pièges à bière sont utiles et efficaces pour certaines espèces de limaces, et encore, uniquement à condition de bien les poser. Le récipient doit être placé dans le sol de sorte que son rebord affleure à peine, et doit être rempli jusqu’à 2 cm environ du haut, pour que la limace soit obligée de se pencher pour venir y boire, qu’elle y tombe et se noie… Pas évident donc, dans les faits, et beaucoup de jardiniers en reviennent.

On dit aussi que répandre de la sciure de bois ou de la cendre autour des plantes permet de les protéger des limaces ?

C’est à nouveau en partie vrai, le problème c’est que dès que cette sciure, ou la cendre, ou tout autre paillage choisi est mouillé, il ne constitue plus une protection. Par contre, si vous faites un paillage pour d’autres raisons (éviter les mauvaises herbes par exemple), vous pouvez y mettre des feuilles de tanaisie, car cette plante a un effet répulsif efficace durant une semaine ou deux, ce qui permet à la plante de se fortifier pour ne plus craindre les attaques… Autre méthode, détournez l’attention des limaces en leur offrant des bordures de moutarde blanche ou d’oseille, rien que pour elles… Ou au contraire, utiliser comme barrières des plantes dont les limaces ont horreur (moutarde, persil, trèfle, cerfeuil, pomme de terre, capucine, tagettes, bégonias, cassis)…
Et les fameuses granules bleues anti-limaces ?

On ne le répétera jamais assez : les granules bleues de métaldéhyde, toujours en vente, provoquent la destruction des cellules productrices de mucus et la déshydratation irréversible de la limace, ça marche donc MAIS au cours de ce processus, la limace peut encore attirer l’un ou l’autre prédateur (hérisson, oiseau,..) qui s’empoisonnera en la dégustant. Il vaut mieux utiliser les nouvelles granules dites « écologiques », à base de phosphate ferrique, peut-être un peu moins efficaces mais nettement moins dangereuses pour les petits animaux et les enfants !

Ces granules coûtent assez cher, non ?

C’est vrai qu’elles ne sont pas données, et donc à réserver peut-être aux crise les plus aigües d’attaques de limaces au potager, d’autant que la pluie détruit les granulés. Un petit truc consiste à les placer à l’abri, par exemple sous une tuile, où les limaces aiment venir se réfugier. Pour les infestations les plus graves, vous pouvez aussi recourir aux nématodes : des petits vers ronds qu’on trouve en commerce spécialisé et dont on ensemence le jardin au printemps. Le nématode tue les limaces mais seulement le petites limaces, pas les grosses ni les escargots. Mais finalement, et tous les jardiniers qui cohabitent avec des limaces sans trop de problème vous le diront, ce qui compte, c’est de multiplier les moyens de lutte, en favorisant d’abord la présence au jardin de prédateurs des limaces comme les hérissons et oiseaux (des poules, aussi, pour ceux qui ont la joie d’en avoir). Le ramassage à la main le soir ou le matin est aussi très efficace… Mais il faut tuer les limaces ramassées : en les donnant aux poules, ou en les coupant en deux pour une mort rapide et sure. Vous pouvez aussi en faire du purin de limaces qui serait dit-on aussi un répulsif… On obtient le purin de limaces en ébouillantant une centaine de limaces, qu’on laisse ensuite macérer jusqu’à décomposition. Au bout de dix jours environ, verser cinq litres d’eau sur ce bouillon puant. Tandis que des limaces fraîchement écrasées font les délices de leurs congénères, le purin de limaces, lui, les fait fuir. Attention : le purin de limaces est non seulement peu ragoûtant, mais en plus il contient des substances de décomposition toxiques pour l’homme. Ne jamais verser le purin à même les plantes, mais directement sur le sol.

Détruisez aussi les pontes, de petites perles translucides, lorsque vous les rencontrez en travaillant le sol. Et vous verrez, ce travail peu ragoutant sera payant sur le long terme !

Pas de potion magique, donc, définitivement, pour se débarrasser des limaces ?

Non, mais je vous conseille une excellente lecture : « Jardinez avec les insectes » de Vincent Albouy aux Editions de Terran, un livre dans lequel vous trouverez encore quantité de trucs et astuces anti-limaces éprouvés : on y apprend notamment que ce qui marche aussi comme répulsif, c’est de pulvériser une infusion d’absinthe ou une macération de rhubarbe sur les cultures à protéger, ou que le café est un bon anti-limaces aussi ! Des chercheurs américains ont en effet montré qu’une solution de 1 à 2% de caféine suffit à tuer les limaces et qu’une concentration de 0,01% de caféine suffit à diminuer les attaques en rendant les végétaux peu appétissants…Vous pouvez donc poudrer les plantes à protéger avec du café moulu ou ajouter votre marc de café au paillage du pied des plantes !

Dernière question, Isabelle, est-ce que les limaces se mangent, comme les escargots ?

Les escargots de Bourgogne et les petits-Gris peuvent être mis à dégorger dans du sel et cuits pour être consommés… Il semble que ça se soit fait aussi avec des limaces. On parle toujours du sirop de limaces anti-tussif que fabriquaient les grands-mères autrefois, il parait qu’il est efficace et on en vend encore. A chacun ses goûts. Néanmoins, une chose est sure, il faut éviter de manger des limaces crues, car celles-ci peuvent contenir des germes et des parasites dangereux pour l’homme. Sachez aussi qu’il vaut mieux empêcher votre chien de les manger car ces parasites peuvent gravement infecter votre animal domestique…

 

Pour en savoir plus:

10 trucs pour cohabiter avec les limaces sur www.monpotager.net

 

Commentaires2 Comments

  1. natouchatou dit :

    Voici enfin un endroit où je peux trouver toutes sortes de recettes… notre jardin est infesté de limaces, et nous sommes prêts à abandonner tout espoir d’avoir un jour un potager décent! Et voilà un article qui va nous aider…. Il ne nous restera plus qu’à apprendre à nos chats à ne plus utiliser le potager comme terrain de jeu et comme litière, et nous pourrons enfin nous régaler de notre propre production!! ;) (si tu as des recettes pour ça, on est preneurs ;) )

  2. P.Detaille dit :

    Attention, il ne faut pas donner les grosses limaces aux poules ! J’ai tué une de mes poules comme ça, pas du premier coup, mais à force …
    C’est la dame qui qui s’occupe du centre de revalidation pour oiseaux à Héron qui me l’a expliqué. La limace fait ventouse dans le gosier, la poule continue de picorer et fini par s’étouffer. Il faut vite rectifier vu les kg de limaces qui traînent dans les jardins.
    Bien à vous

Ajouter un commentaire

*