Un livre de recettes très slow

Par · 14 jan 2013

Ce n’est pas tous les jours qu’on écrit la préface d’un livre. et c’est encore mieux quand il s’agit de recettes gourmandes et slow, accompagnées pour ne rien gâcher, d’explications scientifiques! Si le bouquin vous tente, lisez la suite, car vous pourrez peut-être en remporter un exemplaire!C’est l’histoire d’une rencontre qui a bien commencé, dans les effluves d’huiles essentielles. Je suivais un atelier de slow cosmétique donné par Julien Kaibeck au Collège d’Aromathérapie scientifique de Ghislenghien. Une équipe de Sans Chichis m’accompagnait pour un reportage. Et parmi les participantes, il y avait Carole Equeter. Une fille très nature, docteur en Sciences, Mompreneur, passionnée de cuisine… et crollée! Entre filles crollées, la complicité nait souvent facilement. Je plaisante. Mais il se fait que quelques semaines après cette rencontre parfumée, Carole m’a expliqué qu’elle écrivait un livre de recettes, mis en image par une autre Mompreneur, Sophie Lenaerts. Le sujet du livre? Cuisiner tout en découvrant quelques explications scientifiques des phénomènes physico-chimiques qui mènent au ravissement de nos papilles. Les recettes de Carole (mention spéciale aux petits pains aux pépites de chocolat, à la tarte-gâteau à la rhubarbe, au gratin de Butternut et à la pizza végétarienne…Mmmmh, je vous donne envie, hein!-) sont accompagnées de délicieuses pincées de science: comment fonctionne une casserole à pression, quels trucs permettent de monter des blancs en neige, et pourquoi ils marchent, quelle est la formule chimique de la fermentation alcoolique?

Bref, quand Carole, -qui est amoureuse des produits de qualité et s’inscrit vraiment dans l’esprit « slow » que j’aime-, m’a proposé d’écrire la préface de son livre, j’ai été touchée, ravie, et me suis lancée illico!

Alors, si vous voulez découvrir « Un peu de tout et une pincée de science », ses 5 chapitres, 52 recettes, 10 pas à pas et 10 minutes de sciences, courez retrouver le point de vente le plus proche sur le site de Carole.

Mais ne courez pas trop vite: Carole offre un exemplaire de son livre à celui qui donnera le premier la bonne réponse à cette devinette: chaque gramme de ma matière est constitué de 12 milliards d’un champignons microscopiques dont le nom complet est une allusion à sa parenté avec la bière des gaulois. Quel est le nom de ce champignon, et qui suis-je? Postez votre réponse en commentaire, en n’oubliant pas de mentionner votre adresse e-mail! Bonne chance!

En savoir plus:

Le site de Carole Equeter, pour commander le livre ou trouver un point de vente

Commentaires11 Comments

  1. cgil2008 dit :

    Il s’agit peut-être du saccharomyces cerevisiae.
    Bonne journée

  2. cgil2008 dit :

    C’est à dire de la levure de bière.

  3. GLIBERT dit :

    Saccharomyces cerevisiae.

  4. Catherine dit :

    Pour moi, il en va de même : les cellules de saccharomyces cerevisiae.

  5. semaille dit :

    Sacharomyces cerevisiae ou levure de bière. anne.semaille@swing.be

  6. Natasja dit :

    Je répondrais saccharomyces cerevisiae, qui constitue la levure, comme trouvé sur wikipédia :

     » La levure active

    Autres appellations : levure de boulangerie, levure sèche déshydratée.

    C’est un produit (constitué de Saccharomyces cerevisiae) qui est séparé ou non de son milieu de culture et séché de façon à ce que soit conservée la viabilité des saccharomyces.

    Avantage de la levure : Si, au XVIIIe siècle, le pain à la levure a détrôné — du moins dans les villes — le pain au levain, ce n’est pas par hasard. Moins compact et moins dense, il plaît au consommateur. Et il plaît davantage encore aux boulangers : la panification devient beaucoup plus facile et plus rapide. Plus de levain à préparer, le pain lève deux à trois fois plus vite. Les risques d’échec sont pratiquement nuls.

    Levure de bière (médicament et fermentation alcoolique)

    La levure de bière, dont le nom savant est Saccharomyces cerevisiae, est donc au niveau biologique la même chose que la levure active. Elles sont utilisées afin de réensemencer passagèrement la flore digestive ou encore pour leurs actions physiologiques. « 

  7. Eggerickx dit :

    saccharomyces cervisiae c.-à-d. levure boulangère naturelle

  8. Françoise Dardenne dit :

    Saccharomyces cerevisiae

  9. Boxus Marianne dit :

    … bon ben c’est pas moi qui vais gagner …il y a déjà des réponses….mais j’ai trouvé: Saccharomyces cerevisiae. :-D

  10. Mallard dit :

    Bonsoir, bonsoir!!

    Je ne sais pas si un ou une gagnante a déjà été désigné(e)… :-) ) Donc je tente le coup… Je ne vais faire que répéter le nom de la levure que quasi tout le monde a trouvé….saccharomyces cerevisiae….J’ai moi aussi trouvé l’info sur wikipédia!!
    Par contre, sauf erreur de ma part, il y avait 2 questions dans l’énoncé et je ne pense pas avoir vu la réponse suivante : je suis de l’hydromel!! Héhé…qui sait…:-))))

    Belle soirée!

    Nadia

  11. Isabelle dit :

    Le concours est fini depuis longtemps! Mais abonnez-vous à la newsletter pour ne pas louper le concours suivant (dans quelques jours!)

Ajouter un commentaire

*