Trop de pétrole dans mon jus d’orange… et dans le vôtre!

Par · 17 jan 2010

A partir d’aujourd’hui, votre verre de jus d’orange matinal ne vous paraîtra peut-être plus aussi alléchant. Il m’a paru personnellement très amer lorsque je me suis penchée sur son empreinte écologique, et que je me suis rendue compte qu’il y avait en quelques sorte du pétrole dans mon verre de jus d’orange ! J’avoue que je suis une vraie accro du jus d’orange. J’ai du mal à m’en passer le matin. C’est sans doute un peu psychologique. A l’école, quand j’étais petite, on nous a appris qu’un petit déjeuner équilibré comprenait un verre de jus de fruits, et bien souvent, cette idée était accompagnée d’un dessin d’un verre rempli de liquide orange ou carrément du fruit. Bref, il m’a fallu du temps avant d’accepter de regarder en face ce péché mignon… Ce qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est un article publié dans Le Monde en février de l’an dernier. On y parlait d’une étude réalisée par un organisme indépendant, Carbon Trust, sur un jus d’orange de marque célèbre dont je tairai le nom mais qui évoque les Tropiques…Selon cette étude, chaque brique de deux litres de ce jus d’orange équivaut à 1,7 kilo de CO2… Mais ce n’est pas tout. Le pétrole caché dans votre jus d’orange, les pourquoi et comment, et surtout les solutions , je vous en parle dans Nuwa, ce lundi 18 janvier (sur La Première à 13h30)… Puis sur le blog, très vite après!-)

Commentaires5 Comments

  1. Vincent dit :

    Super TOUT GRAND BRAVO pour cette séquence!!!
    Là où il est désormais flagrant que nos dirigeants sont inaptes à agir en faveur du climat comme ils l’ont démontré à Copenhague, il est manifeste que la seule issue pour la planète, c’est que les citoyens eux-mêmes se retroussent les manches. Et c’est ce que vous faites par ce genre de bulletin!
    Merci pour nos enfants.

    Tous mes encouragements, Vincent

  2. Marina dit :

    En fin de compte, pourquoi ne pas revenir aux origines et au fait maison ?

    Acheter des oranges à jus en filet et faire son propre jus d’orange ! Et encore, la plupart des oranges viennent d’Espagne, et quand on sait comment sont cultivés les fruits et légumes là-bas (les fraises-engrais, notamment), ça laisse perplexe.

    On finit par se demander quoi manger ?
    En tout cas, bravo pour ton blog, je l’adore !

  3. Isabelle dit :

    Merci Vincent et Marina!

    Marina: en effet, les conditions de culture des fruits et légumes en Espagne font froid dans le dos…

    C’est pour cela que je propose de consommer plutôt des oranges bio. On en trouve assez facilement aujourd’hui. Dans les deux points de vente où je m’approvisionne, j’ai soit des oranges bio de Sicile, soit des oranges bio marocaines. C’est déjà nettement moins loin que le Brésil!-)

    J’ajouterai tout de même quelques précisions au sujet du jus, qui peut être soit à base de concentré, soit pur… Je travaille encore là-dessus! A très bientôt pour en savoir (encore) plus!

  4. Séverine dit :

    Il est vrai rien de mieux qu’un bon jus d’orange pressé avec des fruits frais et de saison et bio c’est mieux, au moins on sait ce que l’on boit !! bonne continuation pour votre blog que je vient de découvrir : une véritable mine d’infos !! merci..

  5. caroline dit :

    Merci pour les infos, en effet! Selon nos sensibilités, il y a certaines choses auxquelles on prêtait déjà attention, mais cela ouvre encore plus nos oeillères… la seule question qui me poursuit c’est comment toucher de plus en plus de monde. J’ai cette nette impression que les sensibles vont le devenir de plus en plus (c’est déjà ça) mais qu’une énorme frange de la population ne sera jamais sensibilisée… (NB concernant l’article sur les langes en tissu: un truc c’est de les mettre tremper dans de l’eau vinaigrée avant de les laver, mm avec des noix de lavage je n’ai jamais eu d’odeurs) . Bonne continuation!

Ajouter un commentaire

*