Mon Herbier d’été/6: la roquette

Par · 19 août 2011

La roquetteC’est de la très savoureuse roquette que je vous parlais dans Nuwa ce vendredi (La Première, RTBF)… Vous allez le comprendre, cette plante est bien plus qu’une simple salade !

Et des salades, je ne vous en raconterai pas, promis, même si, vous allez l’entendre, les vertus de la roquette sont très nombreuses. Mais d’abord, un petit bout d’histoire… Apparu dans la langue en 1538, le terme « roquette » vient de l’italien rochetta, dérivé de ruca qui, selon les uns, signifie « chou » et, selon les autres, « chenille ». De fait, la roquette est un légume de la famille des crucifères, comme les choux. Surprenant, non ? Bien qu’on la retrouve maintenant partout dans le monde, cette plante est originaire de la région méditerranéenne : déjà, les Égyptiens, les Grecs et les Romains attribuaient à la roquette de nombreuses vertus médicinales, dont celle d’être aphrodisiaque.

Pas étonnant donc que dans l’Antiquité, elle ait été consacrée à Priape, dieu des jardins, de la fécondité et de la reproduction. On la plantait au pied de sa statue et on recommandait aux maris « paresseux » de consommer ses feuilles crues et ses graines. Plus tard, cette réputation sulfureuse fit banir la plante des monastères par autorités religieuses du Moyen Âge ! On en fit même un tel tabou que pendant longtemps, les Européens ne l’ont employée que de façon marginale dans leur alimentation.

On en mange maintenant plus souvent, mais est-elle vraiment aphrodisiaque ? Elle a toujours cette réputation, mais la science ne s’est pas prononcée sur la chose. Certains disent qu’elle a bien cet effet mais seulement à condition d’en manger régulièrement. Par contre, on sait que la roquette peut être diurétique, utilisée alors en tisane . Elle renferme de deux à cinq fois plus d’antioxydants que les laitues. Et elle est riche en vitamines, et particulièrement en vitamines K et folate. Pour rappel, la vitamine K est nécessaire pour la fabrication de protéines qui participent à la coagulation du sang et joue aussi un rôle dans la formation des os. Quant au folate ou vitamine B9, il participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges et joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies.

On dit aussi que la roquette peut assainir la peau ! Elle est d’ailleurs utilisée par l’industrie cosmétique pour élaborer des soins assainissants pour la peau mais aussi des produits de soin pour les cheveux, comme de shampoings et lotions capillaires. Il parait qu’une lotion à base de roquette permet de limiter la chute des cheveux. Je ne l’ai pas testée…

Par contre, je peux vous dire que si les feuilles de roquette sont comestibles, ses fleurs le sont aussi ! Vous pouvez les mettre dans la salade. Si vous les laissez monter en graines, vous pourrez aussi récolter ces graines en fin de saison et vous en servir comme condiment, pour remplacer celles de moutarde par exemple. On peut aussi les faire germer, tout comme celles de la luzerne, du radis ou du chou, et ajouter les jeunes pousses aux salades. Dernière petite chose à noter, si vous voulez cultiver de la roquette chez vous : on distingue Eruca sativa la roquette cultivée, qui n’est pas vivace mais se ressème toute seule, et Diplotaxis ericoides désignant la roquette sauvage, qui elle est bien vivace. Les deux se cultivent facilement, mais j’ai pour ma part un faible pour la vivace, qui forme de beaux petits buissons plus abondants chaque année, un délice à profusion !

Ajouter un commentaire

*