Comment on attrape le virus des cosmétiques maison

Par · 7 jan 2010

IMG_9138Voilà déjà quelque années que je m’intéresse à la cosmétique verte… Au départ, parce que je cherchais pour ma peau des produits les plus doux possibles. Ensuite,  parce qu’ayant eu plusieurs enfants, je tenais à ne pas les inonder de substances nocives avant leur naissance: j’ai donc fait très attention aux produits de soin que j’utilisais durant mes grossesses et mes allaitements. Et c’est resté une habitude! Et enfin, parce que sont apparus sur le marché des produits qui se disaient verts mais qui semblaient ne pas vraiment l’être, des labels à profusion qui entretiennent la confusion, des produits non labellisés mais excellents: c’est d’ailleurs alors que je rédigeais un papier qui tentait de remettre de l’ordre dans nos salles de bains que j’avais fait connaissance de Raffa. Elle m’avait alors aidée à décoder les étiquettes des pots et flacons dans les rayons hygiène et cosmétique de nos parfumeries, droguerie et supermarchés: lire à ce sujet l’article paru dans Victoire  à l’époque.

Pendant longtemps, j’ai pensé que fabriquer ses propres cosmétiques bio, n’était rien d’autre qu’un hobby. Mais un jour, je me suis mise à réaliser des recettes de produits d’entretien. Quand j’ai réalisé ma première lessive, et que je me suis aperçue que ça ne m’avait pas  pris plus de quelques minutes, pour un produit qui au final était efficace, pas cher, et sentait bon, en plus d’être écologique… J’ai été tentée de tester aussi la réalisation de produits cosmétiques maison. Dans un cas comme dans l’autre, l’argument majeur, en plus de ceux cités ci-dessus, c’est que lorsqu’on fabrique soi-même ses produits, on sait exactement ce qu’on a mis dedans!

Il y a quelques semaines seulement, je me suis donc lancée, et pour commencer, j’ai privilégié quelques recettes très faciles, et surtout dont on se procurer facilement les ingrédients. Et pour cause, un bon nombre de recettes de cosmétique maison se font à base d’ingrédients culinaires. C’est ainsi qu’à la veille des congés de Noël, m’apercevant que je n’avais pas acheté de petits cadeaux de fin d’année, comme je le fais d’habitude pour les institutrices de mes enfants, j’ai réalisé, en 2 temps 3 mouvements des sels de bain délicieusement parfumés.

23666169_5386967Je m’étais inspirée d’une recette trouvée dans le livre-coffret « Cosmé-kit. Mes cosmétiques naturels faits maison », de Michèle Nicoué-Paschoud (Ed. Michel Lafon), mais j’ai transformé la recette de base avec ce que j’avais à la maison, c’est à dire du gros sel de mer(300gr), du sel de mer fin (1 cuillère à soupe), une poignée de feuilles de menthe poivrée séchées et broyées, et 15 gouttes d’huile essentielle de lavande, 10 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse. Il suffit de mélanger le tout, puis de répartir dans des petits pots (type pots à confiture)… Pour un cadeau, on soigne un peu l’emballage, avec une jolie étiquette et un noeud de raffia par exemple. Certains ajoutent d’autres ingrédients à leurs sels de bains (bicarbonate par exemple, pour adoucir l’eau, huile nourissante, etc) Mais pour ma part, ce mélange simple me convient. Je l’ai bien évidemment testé. La menthe et le pamplemousse ont un effet tonifiant, tandis que la lavande est relaxante. Résultat: parfait pour un bain quand on doit se redonner un coup de peps avant une sortie en soirée,  par exemple… Les feuilles de menthe broyées donnent un joli aspect au sel en bocal. Dans la baignoire, ça fait un peu tisane géante. C’est surprenant mais pas désagréable!  Ceux qui ont testé mes cadeaux peuvent librement mettre en commentaire de cet article ce qu’ils en ont pensé lorsqu’ils les ont testés!-)

 

 

Cadeaux cosmétiquesJ’ai ensuite réalisé, pour l’émission Sans Chichis du 7 janvier, 3 autres produits selon les recettes d’un petit livre sympa: « Mes petits cadeaux cosmétiques bio », de Marie Bousquet et Christie Vanbremeersch (Ed. S. Leduc): des sachets d’infusion pour le bain anti-gueule de bois, une brume matinale tonifiante, et une huile « teint de rose » pour le visage (c’est ce dernier produit qui m’a le plus convaincue).

 

 

 

Mais LA recette dont j’ai tiré le plus de plaisir et de satisfaction, en ces frigorifiques mois de décembre et janvier, c’est celle du baume pour les lèvres extra-doux au miel, dont j’ai tiré la recette dans une véritable bible , « Créez vos cosmétiques bio », de Sylvie Hampikian (Ed. Terre Vivante). Ce livre est très complet, et donne non seulement des recettes mais aussi beaucoup d’informations très pertinentes sur les ingrédients et procédés à suivre. J’avais acheté un jour un bâton de baume pour les lèvres au miel. Je l’avais vraiment apprécié, mais une fois fini, plus moyen d’en retrouver. Cette recette est tombée à point et m’a donné entière satifaction. Je l’ai réalisée ensuite à nouveau avec mes petites voisines, lors d’un petit atelier improvisé entre filles… et c’était très sympa: voilà donc en plus une belle idée d’activité, avec des enfants à partir de 8-9 ans, à mon avis.

51ikyF6uh3L__SL500_AA240_Voici la recette: faire fondre au bain-marie 1 cuiller à café de cire d’abeille dans 1 cuillère à soupe d’huile d’amande douce (ou de tournesol). Lorsque le mélange commence  à tiédir, incorporer 1/2 cuiller à café de miel liquide puis 4 gouttes d’huile essentielle parfumée (mandarine, orange douce ou pamplemousse par exemple… Facile, efficace et délicieux (on ne le mange pas, mais il laisse un goût très agréable sur les lèvres)!

Commentaires21 Comments

  1. coterot sylvie dit :

    bonjour
    sympa votre recette de baume à levres , mais dans quoi le mettez vous pour un effet pratique ?
    merci
    sylvie

  2. Isabelle dit :

    Bonjour Sylvie,
    Certains sites spécialisés vendent des contenants adhoc. Pour ma part, j’ai récupéré des mignonettes à confiture: c’est le format idéal pour le baume à lèvre…

  3. Céline dit :

    Bonjour!

    Je commence à m’intéresser à la cosmétique naturelle et ce week-end, je suis partie pour réaliser quelques produits moi-même….mais grande déception, impossible de mettre la main sur certains ingrédients de base, comme la cire d’abeille en feuille, de la glycérine végétale, de la gomme xanthane, ou encore, le géogard 221 (conservateur) et l’olivem 1000 (émulsifiant). J’ai pourtant fait les trois magasins bio de ma région…:(

    Pourriez-vous m’aider? j’aurais voulu réaliser quelques recettes du Cosmékit que j’ai reçu en cadeau, mais sans ces ingrédients, je me retrouve bloquée…donc HELP HELP HELP!

    Merci!
    Céline

  4. Isabelle dit :

    Bonjour Céline,

    voici 2 sites où vous pourrez trouver un maximum d’ingrédients:
    http://www.aroma-zone.com
    http://www.labo-hevea.com

    Normalement, vous devriez y trouver le nécessaire. Ils ne vendent pas de cire en feuille, mais en « poudre ». Je l’utilise et cela fonctionne très bien…

    N’hésitez pas à poser vos questions et merci pour votre intérêt!

    Isabelle

  5. Régine dit :

    bonjour bonjour,

    je suis avec grand plaisir l’émission « sans chichis » très régulièrement et j’ai appris à apprécier l’intervention de chacun d’entre vous… en ce qui concerne votre site c’est dans cette émission que j’en ai pris connaissance, depuis je viens de le visiter et l’ai mis dans mes favoris.. j’envisage la cosmétique naturelle maison.. premier pas à faire le mois prochain, pour le moment je lis et m’informe pour éviter les faux pas… enfin pour vous dire combien je suis séduite et enchantée de telles informations à ma portée… bravo et encore …

    bonne journée

  6. Isabelle dit :

    Merci Régine pour ce commentaire qui fait chaud au coeur! Je compte bien présenter encore quelques produits cosmétiques « maison » dans Sans Chichis. Dans 2 semaines, je parlerai de recettes cosmétiques ciblées pour les ados… mais qui peuvent plaire aussi à ceux et celles qui sont sortis de cette période depuis plus ou moins longtemps!
    Bonne continuation dans votre apprentissage, et à bientôt!

  7. Céline dit :

    Bonjour,

    J’ai suivi vos conseils et j’ai commandé mes produits chez aroma zone.
    J’ai cependant une petite question pratique: dans plusieurs produit (gel, gelée), l’eau est un ingrédient principal. Dans les recettes que je suis, il n’est cependant pas précisé si l’on peut utiliser de l’eau du robinet. Par sureté, j’utilise pour l’instant de l’eau en bouteille.

    Pourriez-vous me renseigner?

    Un grand merci,
    Céline

  8. Isabelle dit :

    Bonjour Céline, voici la réponse que donne Sylvie Hampikian dans « Créez vos cosmétiques bio » (Ed. Terre Vivante), une vraie petite bible des cosmétiques maison…

    « Employée en tant que base des lotions, l’eau doit être pure et douce (non calcaire). On recommande donc d’éviter l’eau du robinet et d’utiliser plutôt de l’eau fraîchement filtrée (grâce aux carafes filtrantes du commerce), de l’eau de source ou de l’eau minérale légère, en ayant soin d’ouvrir la bouteille juste avant l’emploi ».

    J’espère vous avoir aidée!

    Cordialement,

    Isabelle

  9. lady dit :

    bonjour ,

    aujourd’hui j’ai vue une emission sur la cosmetique faite maison. ça m’a plus , donc j’aimerais savoir si il y a pas des magasins  » espaces vertes en produits cosméto et maquillage bio  » à bruxelles où des sites belges ?

    merci beaucoup.

    lady

  10. Isabelle dit :

    Bonjour Lady,

    voici 2 sites où vous pourrez trouver un maximum d’ingrédients:
    http://www.aroma-zone.com
    http://www.labo-hevea.com

    Normalement, vous devriez y trouver le nécessaire, et ils livrent en Belgique. Sinon, il est possible de se procurer certains ingrédients dans les magasins bio, et les pharmacies!

    Bonnes recettes

  11. claudette dit :

    qui pourrais me donner une recette de creme anti ride avec des ingredients facile a trouver d avance merci

  12. Isabelle dit :

    Dans son livre « Mes secrets de beauté au naturel » (Ed. Vigot), Céline Naissant propose ce masque antiride: 3 cuillères à café d’argile verte+ 3 cà c de lait+1 càc de miel…Laissez agir 20 minutes puis rincez à l’eau claire et terinez avec un peu d’eau de rose ou un glaçon au thé vert…

  13. Elisa dit :

    Bonjour Isa,
    J’ai adopté la lessive faite de cendres. J’en ai déjà fait une 20 aine de litres et l’utilise régulièrement et en suis très satisfaite. Même maman l’utilise !!!
    J’ai juste une petite question.
    Combien de temps peut-on la conserer.
    En effet, puisque je ne chauffe au bois qu’en hiver, il est utile de faire des stocks pour toute l’année à moins de garder les cendres tamisées au sec.
    Merci de me répondre afin de ne pas « gaspiler » en en faisant une quantité trop importante d’avance.
    Je vous flicite de nous faire redécouvrir des recettes anciennes, écolo, économiques et faciles à réaliser.
    Elisa de Waimes

  14. Isabelle dit :

    Bonjour Elisa,

    quand je réalise la lessive à la cendre, j’en fais un bidon, et la plupart du temps, il ne dure que quelques semaines car j’arrive au bout facilement. J’ai lu quelque part mais sans explication scientifique qui me convainque, que la lessive à la cendre ne peut être conservée que 2 mois. Je vais continuer les recherches. Mais a priori, je pense que votre idée de garder la cendre tamisée est une bonne option.
    Merci beaucoup pour votre intérêt, et faites-nous part de vos expériences!
    Cordialement,

    Isabelle

  15. Bonsoir, effectivement, le virus des cosmétiques home made. Une fois qu’on l’attrape ce n’est plus possible de s’en soigner ^^

    J’ai également un blog à propos des cosmétiques maison

    Le voici -> http://philosonature.canalblog.com

    Bonne soirée

  16. Valentin dit :

    Pour ma part, je suis un homme de 26 ans et je suis tombé dans la cosmétique maison il y a un an. J’y suis tellement tombé d’ailleurs que j’anime et je conseille les clientes de la boutique cosmétique maison http://www.ellesessentielles.com

    Vous y trouverez tous le nécessaire sous label Nature et Progrès ainsi qu’un catalogue d’épicerie fine bio et équitable. Par ce qu’être belle et beau c’est aussi se faire plaisir.

  17. De Winter dit :

    Bonjour, je suis étudiante en sociologie à l’université de Liège et je réalise un travail de recherche sur les personnes qui fabriquent elles-mêmes leurs cosmétiques. Je me demandais si ces produits sont réellement efficaces et quels étaient les dangers éventuels pouvant être associés à leur utilisation (je pense notamment aux précautions à prendre si on utilise des huiles essentielles). En bref, pourriez-vous m’éclairer concernant les avantages et les inconvénients éventuels liés à l’utilisation de cosmétiques « home made » ?

  18. Patricia dit :

    Bonjour,
    En réponse au commentaire précédent…cela n’engage que moi.
    Je fabrique moi-même mes cosmétiques. Je confirme que ces produits sont réellements efficaces!
    Concernant les avantages liés à la cosmétique « home made », ils sont nombreux :
    - qualité des produits,
    - économie importante,
    - sécurité quant aux matièrs premières utilisées,
    - pas de dérivés de la pétrochimie,
    - satisfaction/valorisation personnelle,
    - respect mes valeurs (environnementales) + cohérence entre « valeurs
    théoriques » et actions concrètes,
    - réduction des déchets (quasi plus de PMC car je récupère les contenants),
    - le plaisir de partager avec les amis et la famille,
    Fabriquer mes cosmétiques (de même que cuisiner moi-même tous les pts plats consommés en famille ) est la façon qui me permet de ne pas participer à une société de surconsommation qui nous mène droit dans le mur (point de vue environnemental et économique).
    De plus, mes savons cupcakes sont tellemnt agréables à confectionner pendant mon régime. Je ne m’autorise plus la préparation des pâtisseries et j’ai remplacé par de la paty’savonnerie à 0 Kcal ;-)
    Bonne journée.
    Paty

  19. Camille dit :

    Je suis réalise moi-même tous mes cosmétiques maison (crème pour le visage, shamppoing et savon). J’utilise donc souvent des huiles essentielles et je commence à lire des ouvrages sur l’aromathérapie. Les huiles essentielles étant très volatiles, pensez vous qu’une fois mélangées à un produit cosmétique elles ne se volatilisent pas après quelques jours ? combien de temps mon produit cosmétique va garder ses propriétés ?

    PS: Parmi les 3 leaders du marché des ingrédients et des cosmétiques maison, ma préférence va au site de mycosmetik (http://www.mycosmetik.fr) beaucoup plus simple et plus pratique que les autres (et prix dans la moyenne)

  20. laura dit :

    Bonsoir,
    c’est un peu par curiosité que je suis tombé sur votre blog en cherchant des réponses aux questions que je me pose sur les cosmétiques maisons. Depuis plus d’un an j’ai une peau de plus en plus sensible et réactive voir même intolèrante ( rougeurs, tiraillement, éruptions cutanés … ) aux cosmètiques du commerce c’est donc tout naturellement que je me tourne vers les cosmètiques maison mais je suis un peu perdu et surtout je me demande si ces cosmétiques peuvent etre la réponse à mes problèmes ?
    pouvez-vous m’aider s’il vous plaît ?

  21. Isabelle dit :

    Bonjour Laura,
    les cosmétiques maison peuvent vous aider, mais je pense que le principal est de recourir, qu’ils soient faits maison ou pas, à des soins simples, évitant les substances qui font réagir votre peau.
    Je vous dirigerai vers ce site, que je soutiens: http://www.slow-cosmetique.org/?from_fb=1
    Et je vous recommande vivement le livre de Julien Kaibeck, « Adoptez la slow cosmétique » (Editions Leduc S) qui contient des recettes et infos qui vous aideront très certainement. Voici aussi le site de Julien: http://www.lessentieldejulien.com/

Ajouter un commentaire

*